1

J’adore ma petite maison. C’est une maison de guerre de dimension modeste que nous avons rénové lorsque nous l’avons acheté en 2003. Je ne m’étendrai pas en longueur sur le sujet mais il faut tout de même ajouter qu’elle est drôlement bien située.  Nous sommes dans le quartier Crawford-Park, à la limite de Verdun/LaSalle, à un coin de rue du fleuve et d’un magnifique parc qui borde celui-ci sur des dizaines de kilomètres. Le centre-ville est à moins de 15 minutes de voiture sans passer par les autoroutes.

Je nourris un espoir très légitime de pouvoir continuer à travailler à partir du Mexique. Évidemment, pour certaines tâches, je devrai m’appuyer sur des collègues moins nomades. C’est pourquoi au fil des derniers mois, j’ai fait un (gros) effort pour mettre à jour et dynamiser mon profil LinkedIn. C’est le seul site social auquel j’adhère parce qu’il ne vise que des relations professionnelles. Ainsi, j’ai pu renouer avec d’anciens collègues mais également diffuser les grandes lignes de notre projet.

Le fait de partir en voiture implique quelques détails supplémentaires dans le genre :

  • assurances pour la voiture (nos assurances couvrent le territoire canadien et américain mais pas le Mexique)
  • entretien du véhicule en question (une fois sur place, si on ne veut pas perdre notre garantie de Toyota, il faudra continuer à entretenir notre véhicule selon les règles établies)
  • capacité de stockage (une fois qu’on aura peuplé le toit et le coffre de la voiture, qu’est-ce qu’on fait si on manque de place… et puis, de quoi avons-nous besoin au juste?)
  • distraction pour les enfants (le voyage dure environ 7 jours alors, il va falloir être créatif)
  • passage aux douanes américaine ET mexicaine (pour les oiseaux surtout)
  • frais d’hôtel (inutile de penser à faire du camping, je ne vois pas où on mettrait cet équipement de toute façon)
  • frais de bouffe (une glacière, ça va mais pendant 7 jours… pas sûre)

… et je n’ai sûrement pas songé à tout dans cette liste.

Bon, qu’on se le dise, il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée.

Voyez vous, il semblerait d’après certaines personnes que nous ayons amplifiés grandement les risques associés à voyager par les routes au Mexique. La question n’est pas encore réglée mais il est clair que nous devons refaire nos devoirs. Est-ce qu’on peut, oui ou non, aller au Mexique en voiture?

Il va de soi que tout ceci n’est possible qu’avec une connexion digne de mention. Il se trouve que, heureusement, le Mexique offre justement des forfaits internet à des prix très corrects et que la qualité de la connexion est similaire.