1

La rentrée scolaire est une période stressante pour les parents et les enfants. Beaucoup de chose à faire et surtout, une multitude de détails à … oublier. Cette année, j’ai oublié d’amener les enfants chez l’optométriste. Sur le coup, ça ne m’a pas paru si grave car, ils sont jeunes et à leur âge, je voyais très bien moi. Oui, je sais, il ne s’agit pas de mes yeux mais des leurs.????

Ma fille se plaint depuis quelques jours qu’elle a mal à une jambe et surtout à un talon et en-dessous du pied. Comme elle porte des orthèses, je me tourne vers elles pour voir si elles sont la cause du problème. Ça m’a l’air d’une sorte de tendinite, fasciite, en tous les cas, quelque chose qui finit en « ite ».

Mon laptop me joue des tours. C’est pas drôle du tout. C’est mon principal outil de travail.

Je travaille sur des environnements distants la plupart du temps et je conserve très peu de chose vitale sur mon poste de travail. Tout ce qui est critique est pris en backup en temps (pratiquement) réel. Donc, en principe, si mon laptop me lâche, ça ne devrait pas être trop catastrophique. Sauf que…

J’ai acheté le bail. Les bails en fait car, j’en ai pris une version française et anglaise. Nos locataires sont francophones et anglophones et je voulais être certaine de bien comprendre les clauses.

Ça fait deux semaines que j’ai acheté ces bouts de papier et ils trainent sur divan du salon encore dans leur emballage. Je les regarde à tous les jours mais je procrastine. Ça me pue au nez ce genre de truc. Je compte désespérément sur mon conjoint pour plonger dans ces textes ennuyeux à ma place. Lui, il est bon pour ce genre de chose. Moi, je m’endors après quelques phrases ou encore, je me rappelle soudainement qu’il y a de la vaisselle à faire, le balai à passer etc. Tout pour me sortir de ça.

La réponse est « oui ». Mais ça ne s’est pas tout à fait passé comme nous le pensions.

Je revenais de l’école à pied avec mes enfants et ma voisine d’en face avec sa fille nous accompagnait. Nous parlions de tout et de rien lorsqu’elle me dit qu’elle avait entendu dire que nous partions pour le Mexique pendant un an. Je répond que oui et que les préparatifs vont bon train. Elle me dit : et la maison? vous la louez? Je répond que oui et qu’en fait, nous prévoyions commencer nos recherches actives dans les jours qui suivent.