1

Nous avons de nouveaux invités depuis la fête des enfants. C’est le cadeau de grand-maman Mexique. Le titre de cet article vend la mèche mais tout de même, y croyez-vous?

Isabelle a reçu deux petites poules bébés et Philippe, deux coqs également bébés.  Les chiennes sont surprises par les petits nouveaux et les accueillent avec curiosité. Elles apprendront rapidement que ça ne fait pas partie de leur diète quotidienne et qu’elles doivent s’en faire des amis.

L’une des petites poules est brune tachetée de blanc et a pris le nom de Cannelle. La deuxième est comme les petits poussins jaunes et s’appelle Marguerite.

Quant à lui Philippe nommera son petit coq noir Sombra (ombre) et l’autre, également jaune, Lindo (joli).

Ça chante pratiquement tout le temps… et ça chie énormément.  Au départ, grand-maman qui avait déjà eu des poules dans sa jeunesse nous enseigne à les garder dehors toute la journée et la nuit. Les petites bêtes sont libres sans toutefois s’éloigner. Elles se comportent très bien et mangent sans arrêt. En conséquence, elles grandissent vite. Lindo est particulier à ce chapitre. Il est extrêmement vorace et en peu de temps, il prendra tellement de poids qu’il dépassera la poule et le coq pourtant ses aînés.

Et puis, un premier malheur. Nous avions bien repéré un chat dans les parages dernièrement mais celui-ci ne pouvait guère s’approcher de la volaille sans être durement accueilli par les deux chiennes. Cependant, c’est un écureuil audacieux qui réussira à sauter sur le petit coq noir et à le blesser. Nous récupérerons l’oiseau et le soignerons le mieux possible. Il survivra deux jours mais un matin au lever, il git, mort et il faut annoncer la nouvelle à Philippe.

C’est un moment très triste et les circonstances nous enseignent qu’il faut mieux protéger nos petits amis. C’est alors que nous allons construire un enclos avec du grillage à poule. Il fait 1m20 par 2m20. Il a une petite porte que l’on peut fermer avec un crochet. Il a un toit et la volaille adore.

Mais, nous avons un deuxième souci. Marguerite, la petite poule jaune d’Isabelle est malade. Elle a le rhume. Non pas la grippe aviaire mais bien un simple rhume. Nous irons acheter des antibiotiques que l’on ajoute à l’eau et notre petite amie semble prendre du mieux.

Depuis quelques temps déjà, je les fais même dormir dans la salle de lavage afin qu’elles soient plus au chaud. Les chiens ont perdu leur « chambre » mais ont résolument adopté le divan donc, jusque-là, ça va. Enfin, le matin, c’est moi qui dois laver la pièce en question mais bon, dès que le soleil réchauffe un peu l’atmosphère, dehors les amis!

Donc, Marguerite prend du mieux pour finalement recommencer à décliner. Elle cherche continuellement de la chaleur et vient se blottir dans notre cou pour dormir. Nous l’enveloppons dans des débarbouillettes pour la réchauffer et la faisons boire autant que nous pouvons l’eau avec les médicaments. Mais, tous nos efforts sont vains. Elle finira par mourir. Elle n’avait jamais réellement grossit. Elle restait toute petite et toute fragile.

Comme pour Sombra, nous tapisserons le fond d’une boîte à chaussure d’un cactus très doux qui pousse dans les arbres et dont on se sert pour tapisser le fond des crèches à Noël. On dépose ensuite l’oiseau sur ce petit lit improvisé et on l’enterre. On complète notre petit cérémonial en écrivant son nom avec des cailloux au-dessus de sa tombe.

Pourquoi tout ce tralala? Parce que les enfants ont besoin de ce petit rituel pour faire leurs adieux à leurs amis. Parce qu’ils ont besoin de savoir qu’on ne va pas simplement les mettre à la poubelle. Pour qu’ils puissent aussi apprendre à affronter la mort et surtout, à passer à autre chose. Ils sont très tristes jusqu’au moment où l’oiseau est en terre. Puis, déjà, ils commencent à parler des bons moments qu’ils ont eus avec l’oiseau et finalement, la vie continue.

Sombra sera remplacé par Verano, un autre petit coq noir et roux. Plus indépendant mais pas mal comique.

Lindo changera de nom pour « El Gordo » (le gros) qui lui va définitivement mieux. Il a un petit rhume également mais il semble s’en tirer malgré tout.

Cannelle est mignonne comme tout. C’est la plus aventureuse du lot. Elle vient volontiers voir Isabelle pour se faire prendre contrairement aux deux autres. Son plumage est magnifique.

Va-t-on revenir au Canada avec eux??? Jamais de la vie. Ils resteront avec grand-maman qui pourra avoir des œufs frais tous les matins dans 4 ou 5 mois semble-t-il. C’était entendu dès le départ d’ailleurs.