Mon conjoint a double nationalité. Il est Mexicain et Canadien. Pour l’un comme l’autre de ces deux pays, aucun visa n’est nécesssaire pour peu qu’il possède un passeport valide. C’est aussi le cas de ma fille mais pas de mon fils. Par un caprice administratif, ce pauvre petit est comme sa mère, un citoyen purement canadien.

Vous vous souvenez de l’histoire des visas?  Et de celle sur le fait d’être personne à charge?  Moi aussi je m’en souviens.  Ça me chicotte encore un peu même. C’est fou comme ça peut être fort, l’orgueil.  Bon, toujours est-il qu’on a déjà au moins deux membres de la famille qui ont citoyenneté mexicaine.  Peut-être que ça peut nous aider à obtenir la même chose pour les deux autres ou au moins pour moi car, c’est moi qui ronchonne sur l’histoire de la personne à charge.

Et si on se mariait, me dit mon conjoint.  Après vérification, ça ne me donne toujours pas la nationalité mexicaine.

Ok! Et simplement pour obtenir la nationalité, est-ce que c’est plus simple si mon conjoint est déjà mexicain? Non, faudrait que j’aille vivre au Mexique plusieurs années puis renoncer à ma citoyenneté canadienne.  Wow les moteurs!  J’aime bien ma citoyenneté canadienne!  Et puis, c’est pas juste. Mon conjoint et ma fille ont bien double nationalité alors pourquoi pas moi.  Caprice administratif.

Et mon fils alors?  Il aurait pu avoir nationalité mexicaine sans problème si son père était né au Mexique et avait été citoyen mexicain sauf qu’il est né au Québec alors ça ne marche pas. Encore là, il aurait du abandonner sa citoyenneté canadienne. Comment ça?  Pour avoir double nationalité, il fallait en faire la demande dans une fenêtre de temps de moins d’une année (une sorte d’amnistie) qui aurait eu lieu au début des années 2000… avant la naissance de mon fils.

Bref, je me résigne. Je serai personne à charge.

Prochaine étape : qu’est-ce qu’on fait avec les oiseaux?