1

la piece maitresse des fondations d un projet la charte

S'il est un document dont on ne devrait pas se passer dans un projet, c'est bien la charte de projet.

Supposons que vous avez répondu à un appel d'offres. Lors de cet exercice, vous avez tenté de cerner le mieux possible des objectifs du mandat que vous souhaitez obtenir. S'il s'agissait d'un appel d'offre public en bonne et due forme, vos et vos compétiteurs avez reçu la même information de base. Si quelqu'un a posé une question dont la réponse pouvait apporter un éclairage nouveau au mandat, vous en avez probablement été informé à votre tour, histoire d'être juste envers tout le monde. Toutefois, à cette étape, il subsiste encore nombre de questions qui n'auront une réponse qu'une fois le mandat accordé. Normal, ce genre d'exercice est déjà assez long (et non rémunéré) que personne ne voudrait entrer dans les détails outre mesure alors qu'il ne sait même pas s'il sera choisi. On nage donc ici en dans une mer de questions et d'estimation plus ou moins justes.

Néanmoins, les réponses à l'appel d'offre ne sont pas toutes semblables. Si certains ont mis l'accent sur tel aspect du mandat, d'autres ont peut-être choisi de miser sur autre chose. De plus, les soumissions ne précisent pas tous les éléments de base d'un projet. C'est ici qu'intervient la charte, car son rôle est justement de vous assurer d'avoir la même compréhension commune du projet en balisant les éléments suivants :

  • Identification du projet (titre, description)
  • Chef de projet Assigné
  • Cas d’affaires (Business case)
  • Ressources allouées
  • Parties prenantes
  • Description des Produits et livrables
  • Objectifs de Projet mesurables
  • Exigences du projet
  • Risques Projet
  • Signature et Approbation du projet

On répond donc à un appel d'offres en déposant une soumission mais c'est sur la base de la charte qu'un contrat devrait être signé.